2 jours à Londres

Hello !

Après mon aller-retour à Oxford, j’ai décidé de changer mon itinéraire et plutôt revenir passer quelques temps à Londres avant de m’envoler pour l’Irlande. Il faut dire que j’ai vraiment eu un méga coup de cœur pour la capitale du Royaume-Uni. Tellement que je pense que je pourrais vraiment y déménager et faire un petit bout de chemin. Quoique la température plutôt grisâtre tout au long de l’année me fait pas mal hésité, moi qui suit plutôt dans mon élément sous le chaud soleil des tropiques ! À suivre…

Comme j’en suis encore à mes débuts en tant que backpackeuse, je souhaitais expérimenter différents hébergements, alors j’ai réservé une auberge de jeunesse différente que celle à laquelle j’ai séjourné la première fois. Gallery Hyde Park Hostel est situé dans un magnifique bâtiment tout de blanc vêtu, situé près du plus grand parc de Londres. J’ai été agréablement surprise de trouver mon dortoir de 16 lits beaucoup plus silencieux que mon ancien dortoir de seulement 6 lits. J’ai aussi bien aimé les réceptionnistes super friendly (même un peu trop parfois !). Par contre, je n’ai pas aimé que la cuisine ferme de 10h à 12h et que la salle de bain était à l’extérieur de la chambre (en plus d’être à un étage plus haut !).

Jour 1

Mon nouveau parapluie noir avec autobus rouges de Londres en main, j’ai décidé d’aller mettre un peu de couleur à ce lundi pluvieux. Direction: Portobello Market ! J’ai vraiment eu un coup de cœur pour cette rue bordée de petits magasins cutes, remplis de vêtements vintages, d’antiquité ou de souvenirs en tout genre. J’ai même craquée pour une jolie robe multicolore à 12 £, une aubaine !

Pour moi, l’attrait principal de cette rue marchande n’était toutefois pas ses boutiques en tant que tel, mais plutôt leur devanture. Vous l’aurez deviné, elles sont toutes peintes de magnifiques couleurs qui accrochent un sourire dans le visage lorsqu’on les regarde ! J’adoooore !

Il en est de même dans quelques rues perpendiculaires, alors disons que je me suis perdue une couple de fois cet avant-midi là ! ; )

Pour ajouter à la « cutitude », je me suis gâtée et offert un délicieux cupcake au caramel fleur de sel. Watch out le rush de sucre après ça !

À Londres, la conception des rues inclus ce qu’on appelle des « mews » (juste le nom est mignon !). C’est un ensemble d’habitation construite autour d’une cour intérieure ou bien longeant une rue pavée. Ceux que j’ai croisés étaient généralement en forme de U et possédaient quelques fois de jolies arches en pierre ou en bois à l’entrée. Et encore une fois, on y retrouve des façades colorées, juste comme je les aimes ! Voici ceux pas trop loin de Portobello Road.

Et que dire des rues derrière la station de métro Notting Hill Gate? Seulement que c’est définitivement mon nouveau coin préféré ! Aww !

J’ai ensuite monté la colline traversant le quartier de Notting Hill. J’aime bien observer les différents types d’architecture qui coexistent dans une même ville. Juste en regardant le style des appartements (et des marques des voitures stationnées dans la rue !) on sentait tout de suite que c’était un quartier un peu plus riche. Au lieu des couleurs voyantes auxquelles j’étais habituée, on dénotait à la place beaucoup de blanc et quelques touches plus discrètes de couleurs pastel.

Jour 2

J’ai commencé cette journée en ayant pour but de dénicher d’autres mews et bâtiments colorés pour le plaisir de mes yeux de petite fille émerveillée. Comme mon gourou (oui, oui, je parle bien de Pinterest, mon site web préféré : P ) m’avait indiqué quelques perles du côté de Kensington, j’ai donc dû traverser Hyde Park du nord au sud. Magnifique parc royal super tranquille abondant d’arbres, de fleurs et de lacs. Noter qu’il est interdit de rouler en bicyclette sur ses sentiers, ce qui fait que j’ai vu beaucoup de gens (même les adultes !) troquer leur vélo contre une trottinette ou une planche à roulette.

Je suis ensuite tombée sur la plus grosse colonie d’oiseaux jamais vu de toute ma vie ! Il devait y avoir des centaines de pigeons, de canards et d’une autre sorte d’oiseau brun dont j’ignore le nom.

Il y avait même 6 ou 8 cygnes (je ne me rappelle plus, mais c’est certain que c’était un chiffre pair, puisqu’ils viennent toujours à coup de 2 !) agissant comme s’ils étaient les rois du lac. C’était vraiment impressionnant à voir !

Le premier mew que j’ai visité ce jour-là a été celui de Queen’s Gate.

Puis celui d’Atherstone.

Et finalement celui de Prince’s Gate.

Tant qu’à être tout près et qu’il soit lui aussi gratuit, je suis entré visiter le Victoria & Albert museum. Mes pièces préférées ? Celle de l’histoire du cinéma, du théâtre et des costumes, celle des bijoux royaux (où c’était interdit de prendre des photos, dommage !) et celle de l’argent et de l’or.

En après-midi, j’ai fait mes devoirs de tout bon touriste visitant Londres pour la première fois et je me suis dirigée vers Buckingham Palace, en passant d’abord devant l’iconique magasin Harrods, le Australian War Memorial et l’Arc de Wellington.

Buckingham Palace, c’est le changement des gardes, c’est une porte en or, c’est c’est des gardes armés lorsqu’un visiteur désire ouvrir la barrière pour entrer, et c’est la horde de touristes guettant toute action ayant lieu à l’extérieur du palais. Je suis contente d’y être allée et de l’avoir vu, mais je n’y retournerais probablement pas lors de ma prochaine visite, à moins bien sûr que la Reine elle-même m’y invite à prendre un 5 o’clock tea ! ; )

C’est sous le déluge (disons qu’il faut que je m’adapte, après n’avoir été submergée qu’une seule fois en 3 semaines en Grèce, hein !), que j’ai rencontré le guide de mon 2e tour guidé à pied avec Strawberry Tours. J’attendais ce tour avec impatience, puisqu’il se centrait cette fois sur le thème d’Harry Potter. Hiii !

DSC08055.JPG

Vu la foule de personne réunis ce jour-là pour la première du film de Star Trek à un des cinéma du Leicester Square, situé tout près de notre point de rencontre, il a donc fallu nous éloigner un peu avant que le guide puisse commencer à parler. Pendant toute la durée du tour, il nous a donc montré des lieux de tournage, des endroits qui ont inspirés J.K. Rowling pour l’écriture de ses romans, ainsi que d’autres anecdotes sur l’univers d’Harry.

Joanne Rowling est une écrivaine terriblement créative. C’est fou ! Elle a créer plusieurs parallèles entre le monde imaginaire et la réalité britannique. Par exemple, on dit que c’est l’actuel bâtiment du ministère de la défense qui l’a inspiré pour imaginer la façon d’accéder au ministère de la Magie. C’est à cet endroit que Winston Churchill planifiait ses stratégies de guerre, et on disait alors que le bâtiment était comme un iceberg dont on n’apercevait que le sommet et que ce qui se passait à l’intérieur était en fait encore plus imposant. Elle a aussi fait plusieurs liens entre la politique générale des deux mondes (comme la façon d’agir du ministre de la magie Cornelius Fudge lors du retour de Voldemort n’est pas sans rappeler celle de l’ancien premier ministre britannique lors de la crise économique).

Nous avons aussi visité le vrai « chemin de Traverse » et la vraie « allée des embrumes » qui ont inspiré J.K. Rowling. Le premier est en fait une rue commerçante assez tranquille regroupant plusieurs librairies et le second est en fait une ruelle sombre qui autrefois était aussi commerçante et affichait ses produits dans les vitrines un peu bombées.

Et je pourrais continuer pendant encore plusieurs paragraphes, tellement j’ai appris tellement d’informations intéressantes durant ce tour! Mais j’avoue que c’est difficile de toutes les énumérées ici.

Dernier arrêt touristique pour aujourd’hui… Picadilly Circus, le « Time Square » de Londres ! Je dois avouer que c’est vrai que les deux se ressemblent assez: les écrans publicitaires géants, les nombreux théâtres tout près et sans oublier, la foule de touristes et de locaux créant un heureux mélange héréroclite.

Après cette longue journée (je crois bien avoir marché au moins 20 km en tout ! : O ), mes jambes commençaient un peu à être fatiguées alors j’ai pris un des fameux autobus rouge à deux étages pour revenir au Gallery Hyde Park Hostel. J’ai même eu la chance de trouver une place libre en première rangée au 2e étage. C’est moi qui avait définitivement la plus belle vue (et même encore davantage que le chauffeur, j’en suis sûre ! ; ) ).

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s